Santé

Vous désirez savoir si vous êtes toujours vierge ou non? Voilà tout ce que vous devez savoir sur l’hymen.

Rencontre en toute intimité avec cette petite membrane de peau située à l’intérieur du vagin.

1- Qu’est-ce que l’hymen ?

C’est une membrane le plus souvent très fine qui obture partiellement l’orifice externe du vagin chez le nouveau-né de sexe féminin. Il existe cependant différents types d’hymen :
– l’hymen annulaire : c’est le plus courant, avec une ouverture au centre
– l’hymen labié : l’ouverture est une mince fente horizontale ou verticale
– l’hymen criblé : il comporte plusieurs petites ouvertures
– l’hymen semi-lunaire : l’ouverture se situe contre la paroi vaginale

2- La déchirure de l’hymen est-elle douloureuse ?

Probablement pas puisque, encore une fois, l’hymen parfois observable à la naissance ne l’est plus à la puberté sans que la petite fille ou la femme aient été traumatisées. De plus, dans les pays industrialisés, le recours au tampon au moment des règles achève souvent de faire disparaître les derniers vestiges d’hymen quand ils existent encore. L’absence d’hymen ne signifie pas qu’un premier rapport sexuel ne fera pas mal, mais que lorsqu’il y a douleur lors d’un premier rapport sexuel avec pénétration, elle n’est pas liée à la rupture de l’hymen. Et il y a beaucoup d’autres causes possibles de douleur au moment du premier rapport et, entre autres :
– l’inexpérience, la précipitation et/ou la brutalité du partenaire
– l’absence de lubrification vaginale, elle aussi liée à l’urgence, à l’inexpérience mais aussi à la peur ou au fait que le premier rapport est non consenti ou non désiré – on peut consentir sans désir…
– une contracture des muscles qui entourent le vagin et qu’on nomme les « muscles releveurs de l’anus ».

Cette contracture est spontanée et, si on tente de la forcer, elle peut être la cause de ce qu’on appelle un « vaginisme », c’est à dire une contracture douloureuse réflexe, qui peut parfois empêcher toute pénétration. A l’opposé, un hymen persistant après la puberté peut parfaitement tolérer un rapport sexuel avec pénétration tout en restant intact – c’est ce qu’on voit parfois chez certaines femmes qui, bien qu’elles aient des rapports sexuels réguliers, ont leur hymen toujours présent.

3- Peut-il se rompre avant le premier rapport sexuel ?

Oui, diverses autres expériences peuvent provoquer la rupture de l’hymen. L’hymen peut se perforer, par exemple, de manière accidentelle lors d’une chute, au cours d’un exercice vigoureux, d’une promenade à bicyclette ou à cheval, etc. L’hymen peut aussi se perforer s’il y a pénétration d’un doigt dans le vagin par un partenaire sexuel ou par la femme elle-même lors d’une expérience de masturbation. Toutefois, l’introduction d’un doigt ou d’un tampon hygiénique ne provoquera pas nécessairement la déchirure de l’hymen.

Ces variations peuvent, entre autres, s’expliquer par l’état d’origine de l’hymen qui diffère d’une femme à l’autre.

4- L’hymen est-il une garantie de la virginité ?
Il faut comprendre que la présence d’un hymen ne prouve pas la virginité et que son absence ne veut rien dire. Personne ne peut affirmer ou réfuter la virginité d’une femme en se fondant seulement sur l’examen visuel de son hymen. Si l’hymen est un symbole de la virginité, on ne peut pas dire que les femmes vierges ont un hymen intact et les femmes non vierges, leur hymen déchiré. D’abord parce que certaines femmes naissent sans hymen. Ensuite, l’hymen ne cède pas toujours au premier rapport et peut céder lors des suivants.

Il peut aussi se déchirer avant le premier rapport sexuel, si on pratique la danse classique ou l’équitation.

5- Est-ce qu’une femme saigne forcément en perdant sa virginité ?

Toute affirmation déclarant qu’une femme saigne en perdant sa virginité constitue un mythe entretenu par les cultures qui valorisent la virginité. Un premier rapport sexuel avec pénétration ne fait pas toujours saigner, même s’il est inconfortable ou douloureux (et il ne l’est pas toujours non plus). Mais la vulve est une zone aussi sensible et fragile que l’intérieur de la bouche ; une pénétration trop rapide ou brutale peut provoquer un saignement, comme quand on se brosse les dents ; et, même minime, un saignement sur un drap blanc est toujours spectaculaire. Evidemment, plus la femme est jeune, plus une pénétration peut être traumatique et susceptible de faire saigner.

6- Si une femme réussit à insérer son doigt dans son vagin, est-ce que cela signifie qu’elle n’a plus d’hymen ?
En effet, il est probable que la pénétration d’un doigt ait perforé l’hymen.

Mais on ne peut en avoir la certitude à coup sûr sans avoir passé un examen gynécologique. Il est possible que la pénétration d’un doigt ait perforé partiellement l’hymen mais pas complètement. Quant à la douleur et au saignement, c’est variable d’une femme à l’autre. Ce ne sont pas toutes les femmes qui ressentent de la douleur dans ce contexte et le sang qui provient de la déchirure de l’hymen peut passer inaperçu.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer