Sissi réélu avec plus de 90% des voix, selon les premières estimations

Sissi réélu avec plus de 90% des voix, selon les premières estimations

Abdel Fattah Al-Sissi a été réélu président de l'Egypte avec plus de 90% des voix, selon les premières estimations publiées jeudi par la presse d'Etat

Salah permet aux Egyptiens de téléphoner gratuitement
Egypte: 33 personnes condamnées dont 17 à perpétuité
Vidéo : Mohamed Salah élu meilleur joueur de Premier League, découvrez le destin d’exception du génie Égyptien

Abdel Fattah Al-Sissi a été réélu président de l’Egypte avec plus de 90% des voix, selon les premières estimations publiées jeudi par la presse d’Etat, lors d’un scrutin sans surprise dont l’unique véritable enjeu était le taux de participation, estimé à environ 40%.

Les résultats officiels seront proclamés lundi.

Selon le quotidien Al-Ahram, M. Sissi a obtenu 92% des voix, représentant quelque 23 millions d’électeurs. Le quotidien d’Etat Akhbar al-Youm et l’agence officielle Mena fournissent des chiffres similaires.

Selon Al-Ahram, 25 millions d’électeurs se sont rendus aux urnes, sur près de 60 millions de personnes inscrites sur les listes.

Elu avec 96,9% des voix en 2014, le président Sissi était assuré de sa réélection lors de ce nouveau scrutin qui s’est tenu de lundi à mercredi face à un seul adversaire, Moussa Mostafa Moussa.

Ce dernier, inconnu du grand public et partisan affiché du chef de l’Etat, a remporté 3% des voix selon les estimations d’Al-Ahram.

Dès la fermeture des bureaux de vote mercredi à 20H00 GMT, le dépouillement des bulletins a été réalisé et la presse égyptienne a rapidement publié des estimations au niveau local. Toutes ces estimations montraient une victoire écrasante et sans surprise de M. Sissi dans diverses localités.

Le taux de participation tourne autour de 40%, selon la presse d’Etat. A la présidentielle de 2014, le taux de participation avait atteint 37% après deux jours de scrutin, puis 47,5% après une prolongation d’une journée.

Les abstentionnistes seront sanctionnés, avait annoncé mercredi l’Autorité nationale des élections.

« Ce n’est pas quelque chose de nouveau », avait insisté son porte-parole M. Chérif lors d’une conférence de presse mercredi, évoquant une loi – non appliquée jusqu’alors – punissant d’une amende de maximum 500 livres égyptiennes (22 euros) « tous ceux qui, sans excuse, ne votent pas ».

France 24.com

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0