Conseil santé: Les cigarettes électroniques plus cancérigènes que les cigarettes ordinaires selon…

Conseil santé: Les cigarettes électroniques plus cancérigènes que les cigarettes ordinaires selon…

Conseil santé: Les cigarettes électroniques plus cancérigènes que les cigarettes ordinaires selon... Pendant ces dernières années, beaucoup de person

Vidéo : Top 10 des plus beaux buts de la 1ère journée de préparation
Sénégambie: un ministre Gambien fait la leçon aux politiciens et à la Douane
Le message émouvant de la fille d’Assane Diouf à Macky Sall…

Conseil santé: Les cigarettes électroniques plus cancérigènes que les cigarettes ordinaires selon…

Pendant ces dernières années, beaucoup de personnes se sont tournées vers les cigarettes électroniques. Soit comme une alternative moins dangereuse, soit pour essayer d’arrêter progressivement la cigarette ordinaire. Cependant, une nouvelle étude a révélé que les cigarettes électroniques contiennent fois plus de cancérigènes que les produits du tabac.

Les cigarettes électroniques sont censées remplacer une habitude dangereuse et destructrice, mais elles s’avèrent beaucoup plus dangereuses. Mais pourquoi n’y a-t-il pas eu de recherches avant leur approbation et leur production, des recherches censées prouver leur inoffensivité pour la santé et leur viabilité ?

Qu’est-ce qu’une cigarette électronique ?

Les cigarettes électroniques sont des produits conçus pour fournir de la nicotine ou d’autres substances à un utilisateur sous forme de vapeur. Typiquement, elles sont composées d’un élément chauffant rechargeable à piles, d’une cartouche remplaçable pouvant contenir de la nicotine ou d’autres produits chimiques et d’un atomiseur qui, lorsqu’il est chauffé, convertit le contenu de la cartouche en vapeur. Cette vapeur peut ensuite être inhalée par l’utilisateur. Ces produits sont souvent faits pour ressembler à des produits tels que des cigarettes, des cigares et des pipes. Ils peuvent également ressembler à des stylos ou des clés USB.

10 fois plus d’effets cancérigènes
Selon des recherches menées par des scientifiques japonais, les cigarettes électroniques contiennent 10 fois plus de cancérigènes que les cigarettes ordinaires. Pendant longtemps, les cigarettes électroniques étaient recommandées comme une réponse au tabagisme sans danger sur la santé.

Mais quand le ministère japonais de la santé a commandé une recherche, il a trouvé du formaldéhyde et des acétaldéhydes cancérigènes dans le liquide produit par de nombreux produits e-cigarette. C’est ce qui a été déclaré par un responsable du ministère de la santé.

Selon les chercheurs, le formaldéhyde cancérigène est beaucoup plus présent dans les liquides e-cigarette que dans les produits chimiques utilisés dans les cigarettes ordinaires.

L’un des chercheurs Naoki Kunugita a déclaré que dans une marque d’e-cigarette, l’équipe a trouvé plus de 10 fois le niveau de cancérigènes contenu dans une cigarette ordinaire. Surtout quand le conduit (qui vaporise le liquide) est surchauffé, des quantités plus élevées de ces substances nocives sont produites.

Kunugita a également ajouté que les niveaux de formaldéhyde cancérogène varient dans les résultats finaux.

Des cigarettes dont le danger est de plus en plus clair

« Vous les appelez e-cigarettes, mais ce sont des produits totalement différents du tabac ordinaire. Le gouvernement étudie actuellement les risques possibles qui y sont associés, en vue de voir comment ils devraient être réglementés « , a déclaré le responsable du ministère japonais de la santé.

Mais quand le ministère japonais de la santé a commandé une recherche, il a trouvé du formaldéhyde et des acétaldéhydes cancérigènes dans le liquide produit par de nombreux produits e-cigarette. C’est ce qui a été déclaré par un responsable du ministère de la santé.

Plus tôt en 2015, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a conseillé aux gouvernements d’interdire la vente de cigarettes électroniques aux mineurs parce qu’elles représentaient une menace sérieuse pour eux.

L’agence de santé de l’ONU a déclaré que bien qu’il n’y ait de plus de preuves concernant les dommages causés par les e-cigarettes, il y en a suffisamment « pour mettre en garde les enfants et les adolescents, les femmes enceintes et les femmes en âge de procréer ». Ils ont également ajouté que les cigarettes électroniques devraient être interdites dans les espaces publics fermés.

Le Centre américain pour le contrôle et la prévention des maladies a déclaré que plus d’un quart de million de jeunes qui n’avaient jamais fumé de cigarette utilisaient des cigarettes électroniques en 2013, selon une étude du centre américain publiée dans la revue Nicotine and Tobacco Research. Ce nombre a triplé, passant d’environ 79 000 en 2011 à plus de 263 000 en 2013.

N’hésitez pas à partager ces précieuses informations afin de sensibiliser les gens sur les dangers des cigarettes électroniques et qu’elles ne soient plus vues comme une alternative sûre pour les cigarettes ordinaires !

Santé+

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0