Universités : Macky augmente les bourses et baisse les tickets de restaurant

Universités : Macky augmente les bourses et baisse les tickets de restaurant

Les étudiants ont obtenu du chef de l'État, qui les recevaient ce lundi au Palais, une revalorisation des bourses et une baisse des tarifs de restaura

Education supérieure: « sans y avoir droit, des fonctionnaires recevaient des bourses » Igf
Vidéo : « tous ceux qui se taisent sont complices… » Ousmane N. Gueye étudiant en France
Education: « Les bourses avant les salaires des ministres » Malick Gakou

Les étudiants ont obtenu du chef de l’État, qui les recevaient ce lundi au Palais, une revalorisation des bourses et une baisse des tarifs de restaurant.

D’après Daddy Diatta, un des porte-paroles du mouvement, qui s’est confié à Seneweb, les boursiers ont désormais droit à 20 mille, 40 mille et 65 mille francs Cfa contre, respectivement, 18 mille (demi-bourse), 36 mille (entière) et 60 mille (3e cycle). La mesure entre en vigueur à la prochaine rentrée universitaire.

La même source informe que les tickets de restaurant passent de 75 à 50 francs Cfa, pour le petit-déjeuner, et de 150 à 100 francs Cfa, pour le déjeuner et le dîner. Ce changement sera effectif dès le mois de juillet prochain.

Macky Sall ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il a offert 30 bus aux cinq universités : Dakar, Saint-Louis, Thiès, Bambey et Ziguinchor.

Ces mesures ont poussé Daddy Diatta à déclarer que ses camarades sont « satisfaits à 90% ». Quid des 10 points restants ? Le porte-parole des étudiants de l’Ucad se garde de répondre à cette question. Il s’est borné à dire qu’ils vont rendre compte à la base dès ce soir, avant de dire s’ils vont lever ou pas le mot d’ordre de grève illimitée en cours.

À signaler que les étudiants de Saint-Louis se sont démarqués de leurs camarades des autres universités reçus par le chef de l’État. Dans un communiqué parvenu à Seneweb, ils annonçaient le boycott de la rencontre en fustigeant que celle-ci se déroule avec des étudiants qui n’ont ni le droit ni légitimité pour parler au nom des universités.

 

seneweb

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0