Khalifa Sall et décision Cedeao: Un verdict compliqué à Dakar…

Khalifa Sall et décision Cedeao: Un verdict compliqué à Dakar…

Le verdict de la Haute Cour de la justice de la Cedeao sur l’affaire Khalifa Sall, rendue publique vendredi dernier, a été diversement interprétée et

(05 photos) – Ahmed Khalifa Niasse jugé le 21 novembre prochain
Les 3 juges de Khalifa Sall
Procès Imam Ndao : Délibéré le 19 juillet

Le verdict de la Haute Cour de la justice de la Cedeao sur l’affaire Khalifa Sall, rendue publique vendredi dernier, a été diversement interprétée et par les juristes et par les politiques.

Rebondissement du dossier Khalifa Sall. La décision rendue par la Haute cour de justice de la Cedeao a jugé arbitraire la détention de Khalifa Sall, après la proclamation des résultats jusqu’à la levée de son immunité parlementaire. Un verdict qui donne le tournis dans son interprétation à Dakar…

Pour les avocats de l’Etat, la décision de la Cour de Justice de la Cedeao ne remet absolument pas en cause la détention en cours de Khalifa Ababacar Sall pas plus que les faits relatifs à sa condamnation à une peine ferme de 5 ans pour délits de faux et usage de faux en écriture
de commerce, de faux et usage de faux dans les documents administratifs et d’escroquerie portant sur des deniers publics pour la somme d’un milliard huit cent trente mille FCFA.

Des arguments corroborés et par Me Ousmane Seye qui estime que ladite cour n’a pas accédé à la requête des avocats de Khalifa Sall qui voulaient sa libération. Et le ministre de la Justice, Ismaïla a Madior Fall pour qui, cette décision ne remet pas substantiellement en cause la quintessence de la décision rendue par les juges nationaux.

Mais des organismes de droits de l’homme et autres politiques ont demandé à l’Etat de respecter ladite décision.

Le Forum du justiciable invite la Cour d’Appel, pour l’honneur et la crédibilité de la justice sénégalaise, et du fait que la responsabilité de veiller au respect du droit à un procès équitable repose davantage sur les juges et le ministère public , à infirmer le jugement rendu en première instance, condamnant Khalifa Sall à une peine d’emprisonnement ferme de cinq ans et cinq millions d’amende pour faux et usage de faux et escroquerie portant sur des fonds publics.

Elène Tine, dans son analyse demande à la justice de se rattraper lors de l’audience en appel pour libérer Khalifa Sall et Barthélemy Dias.

A en croire la coordonnatrice du mouvement pour un Sénégal d’éthique et de travail , cette décision blanchit et Khalifa Sall et Barthélemy Dias. Et que, poursuit-elle, la justice sénégalaise doit corriger par rapport à cette décision judiciaire pour afin que Khalifa Sall soit rétablie dans ses droits.

Me Mame Adama Gueye a fait souligner pour sa part que, l’Etat du Sénégal a été désavoué sur le fait qu’il n’a pas reconnu à Khalifa son immunité parlementaire. Il y a une violation fragrante de loi qui a été sanctionnée par cette cour. Et l’Etat doit humblement reconnaître sa faute en essayant de faire des corrections.

Et le député Issa Sall, coordonnateur national du Pur d’embrayer, soulignant que Khalifa Sall doit être libéré automatiquement .

Dans cet ordre d’idées, le parti Rewmi exige la libération immédiate de Khalifa Sall, car cette décision a un caractère contraignant pour tous les membres de la Cedeao.

Pour rappel, Khalifa Sall a été condamné à 5 ans de prison ferme pour détournement de deniers publics dans l’affaire de la Caisse d’avance de la mairie de Dakar.

Le 29 juin dernier, la Cour de justice de la Cedeao basée à Abuja a rendu une décision suite à la requête introduite le 26 décembre 2017, par les avocat de Khalifa Sall.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0