ACTUALITÉSJusticePolitique

Présidentielles au Sénégal : Ismaïla Madior Fall propose trois innovations majeures

Dans son livre Les élections présidentielles au Sénégal de 1963 à 2012 (Harmattan), le constitutionnaliste Ismaïla Madior Fall, par ailleurs ministre de la Justice, propose trois innovations en vue de la «modernisation des règles et des pratiques» pour la course au Palais. «Il y a lieu de procéder à la restauration de la concomitance de la tenue des présidentielles et des législatives le même jour pour éviter le risque de disharmonie entre la majorité présidentielle et la majorité parlementaire, suggère le Garde des sceaux.

Avec la synchronisation des mandats parlementaire et présidentielle à cinq ans, la restauration du couplage des présidentielles et des législatives, comme cela s’est fait jusqu’en 1988, s’impose assurément.» À propos de la modernisation des pratiques, Ismaïla Madior Fall propose, «si les conditions sont réunies, l’introduction de pratiques comme les sondages d’opinion régulièrement publiés qui permettent une mesure instantanée et régulière de l’opinion avant l’échéance électorale».

«Dans le même ordre d’idées, ajoute le constitutionnaliste, il doit être possible d’envisager ce qui n’a pas été réussi jusqu’ici : l’organisation d’un débat serein contradictoire entre les protagonistes de l’élection comme cela se fait dans les grandes démocraties.»

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer