A la UneACTUALITÉSBien-être

Tous ces gestes du quotidien qui ne sont pas hygiéniques

Dormir en culotte, poser son sac à main sur la table, partager une serviette de bain… Passage en revue de ces habitudes qui véhiculent lentement mais sûrement moult bactéries.

Ne mentez pas, il vous est déjà arrivé d’utiliser une brosse à dents qui n’était pas la vôtre. Très probablement celle de votre partenaire d’ailleurs, en vous disant qu’après tout, vous partagez déjà beaucoup. Sans grande surprise, la police de l’hygiène nous pousse à vous rappeler qu’une brosse à dents est à usage strictement personnel. Ladite police nous oblige également à vous informer qu’une tripotée de gestes du quotidien de ce type ne sont absolument pas hygiéniques, et font de vous le terrain de jeu des bactéries et germes. Démonstration.

Ne jamais nettoyer son téléphone portable

Passer deux à trois fois par jour une lingette antiseptique pour les surfaces sur votre smartphone vous paraît exagéré. Mais prenez un instant pour réfléchir au nombre de fois où vous le touchez et surtout aux endroits dans lesquels vous le touchez… «On manipule tout le temps son téléphone, que ce soit en mangeant ou même aux toilettes pour certains, et ensuite on le colle au visage», décrit le pharmacien Thomas Kassab.

Inutile de stipuler que la lingette vaut aussi pour le clavier d’ordinateur, la souris, la télécommande de la télévision…

Faire son lit le matin

Ou plus précisément, le faire complètement. Explications : «Laisser la couverture pliée, et non remontée jusqu’aux oreillers, permet au matelas et au linge de lit de « respirer », et d’évacuer la transpiration de la nuit. À l’hôpital par exemple, lorsque l’on prépare un lit, la couverture est toujours pliée», illustre le pharmacien.

Ne pas laver ses mains avant de mettre son doigt dans son baume à lèvres en pot
Vous plongez allègrement votre doigt dans le pot, puis vous appliquez le baume sur les lèvres. En zappant le lavage de mains avant de le faire, «vous ajoutez des bactéries à chaque fois dans le pot, qui se retrouvent donc dans votre bouche. Le baume est gras et un peu chaud sur les lèvres, les conditions idéales pour la prolifération des bactéries», alerte le professionnel.

Couper son melon dans son assiette

Une majorité d’entre nous lavent les fruits et légumes avant de les éplucher ou de les consommer. Mais combien d’entre nous lavent le melon ou la pastèque ? Vous voilà ainsi en train de couper votre part de melon dans votre assiette, alors que tout le quartier l’a déjà reniflé et tâté avant vous. «Le plus simple, comme pour tous les fruits et légumes, reste de le passer sous l’eau avant de le déguster», rappelle Thomas Kassab.

Le b.a.-ba du lavage de mains

Selon le pharmacien, 90% de la population ne se lavent pas correctement les mains. «Durant 20 à 30 secondes minimum, on fait du paume contre paume, en prenant le temps de laver sous les ongles, entre les doigts, en lavant tous les endroits de la main.»
On les sèche ensuite à l’aide d’une serviette en papier à usage unique de préférence, ou un sèche-mains, mais pas avec une serviette qui sert à tout le monde.

Dormir en culotte

Dans un précédent article, Jean-Marc Bohbot, médecin infectiologue et andrologue, nous exposait les risques que les femmes prennent en dormant en culotte : «Les sous-vêtements, et plus particulièrement ceux en synthétique, augmentent la chaleur de la vulve et retiennent l’humidité. Cela favorise le développement de micro-organismes comme des champignons.»

Partager sa serviette de bain avec quelqu’un d’autre

L’idée vous dégoûte certainement moins que celle de prêter votre brosse à dents à quelqu’un. Il faut dire aussi que le linge de bain contient rarement 5 % de notre dernier repas. Pourtant, le principe est le même : la serviette reste à usage personnel. «Des cellules mortes et des bactéries, invisibles à l’œil nu, se déposent dessus. En plus, la serviette est chaude et reste dans un endroit humide, l’idéal pour le développement des germes», rappelle Thomas Kassab. C’est ainsi que vous ne partagez pas seulement une serviette, mais aussi une mycose, une verrue…

Boire une canette de soda

Privilégier les bouteilles dont vous versez le contenu dans un verre. «Lorsque l’on ouvre la canette, l’opercule, qui contient des bactéries, rentre à l’intérieur déposant ainsi les bactéries présentes sur la canette», précise Thomas Kassab. Et encore mieux : ne buvez pas de soda.

Ne pas se laver les mains après avoir touché de la monnaie

Chacun sait qu’il n’y a rien de plus sale que les pièces et billets. «Ces derniers ne sont évidemment jamais nettoyés, mieux vaut donc avoir un gel hydroalcoolique sur soi pour se désinfecter les mains. On peut aussi appliquer le même geste après avoir retiré de l’argent à un distributeur», conseille le professionnel.

Poser son sac à main sur sa table, son lit…

Ces gestes du quotidien qui ne sont pas hygiéniques
Un sac à main qui a été en contact avec le sol véhicule ensuite les bactéries sur toutes les surfaces sur lesquelles vous le posez.

«Posez votre sac par terre et vous véhiculerez les bactéries partout ensuite», insiste le pharmacien. Elles se retrouvent donc sur votre canapé, lit, table, bref, sur n’importe quelle surface. «Elles peuvent rester ou non, tout dépend du degré d’humidité, du type de bactéries, du milieu, etc.», ajoute le professionnel. Peut-être est-il enfin temps d’acheter un accroche-sac ? Au cas où, précisons que l’information vaut aussi pour la valise que l’on pose sur son lit au retour d’un week-end. Valise qui, au préalable, a parcouru les trottoirs de la ville, les transports en commun…

Ne pas se laver les mains avant d’aller aux toilettes

Le passage par le lavabo à la sortie s’avère obligatoire pour la plupart d’entre nous, celui précédant l’entrée l’est moins. «Pourtant, les bactéries présentes sur les mains peuvent se transmettre aux parties intimes», ajoute le professionnel.

Porter plusieurs fois de suite le même soutien-gorge

Ou les mêmes chaussettes. «Il est primordial d’en changer tous les jours, car ces sous-vêtements se portent à des endroits où la peau plie facilement et transpire beaucoup, cela a tendance à macérer, à développer des mycoses, etc.», informe le pharmacien.

Ne pas laver de nouveaux vêtements avant de les porter la première fois

La plupart d’entre nous a le réflexe pour les sous-vêtements, mais moins pour ce nouveau top à encolure Bardot dont on vient de faire l’acquisition et qu’on piaffe d’essayer. «Le problème est que nous ne savons pas combien de fois il a été essayé, si la personne transpirait ou non, où le vêtement a traîné…», met en garde Thomas Kassab.

Ceci étant dit, attention à ne pas tomber dans l’excès d’hygiène, qui finira par nuire à son tour. Le pharmacien le rappelle : «Trop se laver élimine les « bonnes bactéries », les protectrices, présentes naturellement dans et sur notre corps. Cela nous expose davantage aux désagréments.» Une question d’équilibre, encore une fois…

lefigaro.fr

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer