Les médecins de Dakar menacent d’aller en grève pour non-respect des revendications

Les médecins de Dakar menacent d’aller en grève pour non-respect des revendications

L’Association des médecins internes et anciens internes des hôpitaux de Dakar a tenu ce mardi devant les locaux du ministère de la Santé et de l’Actio

Les enseignants en grève pour une semaine, à partir d’aujourd’hui…
Crise scolaire : les enseignants persistent et déroulent leur 6e plan d’action à partir de ce mardi
Insalubrité: 4 milliards de Fcfa pour les grévistes du nettoiement

L’Association des médecins internes et anciens internes des hôpitaux de Dakar a tenu ce mardi devant les locaux du ministère de la Santé et de l’Action sociale, un sit-in pour réclamer le respect de leurs revendications.

Celles-ci, au nombre de six (6) points, sont entre autres, le recrutement systématique des internes dans la fonction publique à la fin de la formation, la clarification et remise à niveau de leur statut, le respect du droit à la prise en charge médicale et des frais de spécialisation, la réforme sur les textes qui datent de 1972 et l’indemnité de représentation médicale.

A en croire Monsieur Ba, Médecin interne aux hôpitaux «Dalal Diam», “ces blouses blanches ont été recrutées à la suite d’un concours que le ministère de la Santé et de l’Action sociale organise avec la Faculté de Médecine de Pharmacie et d’odontologie (Fmpo) et ils ont fait une formation hospitalière et une formation universitaire à savoir la spécialisation”.

Au-delà de ces revendications, les blouses blanches, si on en croit leur porte-parole,, ont rencontré d’énormes difficultés durant leur formation. Et Chaque année, ajoute-t-il, il y a 45 internes qui sortent des Universités avec leurs spécialisations et on se rend compte qu’ils sont laissés à eux-mêmes après cette formation».

Cependant, en attendant de trouver une solution définitive à leurs revendications, ces médecins ne comptent pas rester les bras croisés car ils ont décidé de déposer dans les jours à venir un préavis de grève.

«Nous allons poursuivre le combat jusqu’à la prise en charge de tous les points revendicatives et des démarches ont été entamées au niveau des autorités. Maintenant, nous comptons déposer notre préavis de grève d’ici 72 heures si le gouvernement ne réagit pas», ont-ils mis en garde.

COMMENTS

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0