A la UneACTUALITÉSCulture

L’histoire de Massamba Thioul Anta chanté par Youssou Ndour

Massamba Thioul Anta était un prince du Cayor, fils de Anta Mbar et de Mbergaan Diouf. Très jeune, Massamba reçut une canne en argent qu’il a héritée de son défunt père, d’où son nom de ‘’boroom yatou xaliss bi’’. Cette canne avait un super pouvoir qu’il pouvait neutraliser tous les ennemis de son propriétaire.

Ce pouvoir rendit Massamba paresseux à tel point qu’il n’apprit pas comme ses pairs, les techniques de bataille. Il utilisa sa canne pour gagner plusieurs batailles contre le bour sine Ndiawar Diouf, contre le barack du walo Thiombane Ndiaye et surtout contre le bourba djoloff et surtout contre le bourba djoloff Tamsir Birame Wagane.

Lors d’une préparation de bataille contre le chef de cercle de son temps, Frank Dubois, Massamba fût trahi par un de ses proches dont le nom a été tenu secret pour éviter à sa famille des problèmes dans la famille royale.

Le jour de la bataille le chef de cercle surprit Massamba et confisqua sa canne. Il se retrouve alors dans la mauvaise situation où il doit forcément se battre. Il essaie tant bien que mal, mais ses alliés surent que leur roi n’était pas bon en bataille donc considéré comme peureux. Il réussit quand même à ressaisir sa canne qu’il ordonna de tuer non seulement tous les alliés du colon, mais aussi tous ceux qui étaient présents à la bataille, pour que les habitants du royaume ne sachent pas que leur roi est un poltron. La canne massacra tout le terrain, y compris Massamba lui-même. C’est pourquoi l’on chante : « Massamba Thioul Anta boroom yatou xaliss bi, gaccem ga déss na Mboul Yama ».

L’on demandera certes si tous sont morts, qui a rapporté cette histoire à Adramé Yacine Mar. La réponse est que dans les batailles, les griots avaient une immunité et personne n’osait les tuer, parce que c’est eux qui rapporteront les faits. Consciente de cela, la canne laissa vivant Dame Thiokeer Mar, père de Adramé Yacine Mar par qui cette histoire est connue.

IGFM.SN

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer