A la UneACTUALITÉSInternational

Quatre enfants vivent lenfer au texas ;Caisse pour chien, excréments, malnutrition

Quatre enfants vivent lenfer au texas ;Caisse pour chien, excréments, malnutrition

Une mère et son petit ami ont été arrêtés après que la police a répondu à un signalement au Texas. Quatre enfants ont été retrouvés sous-alimentés et pour deux d’entre eux, enfermés dans une caisse pour chien. La police a découvert les enfants mardi dans l’encombrement et la saleté, dont deux d’entre eux dans une caisse placée dans une grange convertie en espace de vie, a déclaré le shérif Lane Akin du comté de Wise.

Trois garçons et une fille, âgés de 1 à 5 ans, n’ont pas dit grand-chose lorsque la police est arrivée à la maison à Rhome au Texas. Selon les autorités, ils avaient faim, soif et étaient couverts d’excréments. Les policiers avaient été appelés pour une violente dispute d’un couple. L’homme avait des coupures au visage, causées par sa compagne.

Enfermés dans des caisses pour chien Selon CNN, les deux enfants les plus âgés étaient ceux enfermés dans des caisses pour chien. « Nos adjoints et notre lieutenant ont nourri et donné de l’eau à ces enfants », a signalé le shérif. « A cause de la malnutrition et d’autres problèmes, nous avons appelé un médecin d’urgence », a déclaré Lane Akin. Selon les autorités, les parents de 24 ans sont Paige Harkings et Andrew Fabila. Ils ont été arrêtés sous quatre chefs d’accusation de mise en danger d’un enfant.

La mère fait également l’objet d’accusations supplémentaires de violences conjugales, causant des lésions corporelles graves, a déclaré Lane Akin. Les enfants confiés aux services de protection de l’enfance Lors d’une audience au tribunal mercredi, la caution a été fixée à 75.000 dollars pour Harkings et à 60.000 dollars pour Fabila, a annoncé le département du shérif.

Les enfants ont été emmenés à l’hôpital de Fort Worth pour évaluation et sont sous la garde des services de protection de l’enfance. Les services sociaux connaissaient la famille mais on ne sait pas s’il y a eu une faille administrative. La voisine Amber Jester a déclaré à la filiale qu’elle ne savait pas qu’il y avait des enfants dans la maison: « On pourrait penser qu’être de l’autre côté de la rue permettrait de savoir quelque chose », a-t-elle déclaré. « J’aurais aimé faire quelque chose. Mais je ne savais pas. On ne sait pas ce que font les gens à l’intérieur de leur maison. »

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer