ACTUALITÉSEconomiePolitique

LOI SUR LE « CONTENU LOCAL’’ : UN ATELIER OUVERT À DIAMNIADIO

Un atelier de concertation sur la mise en œuvre de la loi sur le « contenu local » dans le secteur des hydrocarbures s’est ouvert mardi au Centre international de conférence Abdou Diouf de Diamniadio (CICAD), sous la présidence du chef de l’Etat, Macky Sall.

Des membres du gouvernement, des responsables des compagnies pétrolières et gazières, des acteurs économiques, ainsi que des membres de la société civile prennent part à cette rencontre.

Selon une note transmise aux journalistes, cet atelier de concertation se veut « une haute tribune d’échanges entre les différentes parties prenantes ».

Il s’inscrit « dans le cadre de la politique inclusive et pragmatique du développement du contenu local dans le secteur des hydrocarbures, en adéquation avec les meilleures pratiques internationales en la matière ».

D’importantes découvertes de pétrole et de gaz ont été faites depuis 2014 au Sénégal et à la frontière maritime avec la Mauritanie.

Le Sénégal et la Mauritanie ont convenu de développer et d’exploiter en commun le gisement de gaz dénommé « Grand Tortue Ahmeyim (GTA), mis à jour en 2016, à cheval sur la frontière maritime entre les deux pays.

En février 2018, le Sénégal et la Mauritanie avaient signé un Accord de coopération inter-Etats (ACI) portant sur le développement et l’exploitation du champ GTA, avant de signer, en février de la même année, l’acte additionnel à l’ACI et relatif au régime fiscal et douanier applicable aux sous-traitants.

Environ 560 milliards de mètres cubes du gisement Grand Tortue-Ahmeyim vont être partagés entre les deux pays, environ 280 milliards de mètres cubes pour chaque pays avec un début de production attendu pour 2022, a révélé récemment le ministre du Pétrole et des Energies renouvelables, Mouhamadou Makhtar Cissé.

Concernant le Bloc de Cayar Offshore Profond au large de Rufisque, 420 milliards de mètres cubes de ressources sont récupérables sur le gisement de Yakaar, et 140 milliards sur celui de Teranga, a détaillé le ministre du Pétrole et des Energies.

S’y ajoutent les 70 milliards de mètres cubes de gaz naturel associé et non-associé pour le gisement de Shelf Nord Edge (SNE), situé à 90 kilomètres environ des côtes dakaroises, avec un début de production de gaz prévu à partir de 2024.

S’agissant du pétrole, les ressources sont estimées à environ 3, 7 milliards de barils pour SNE dont 2,5 milliards de barils de pétrole Fan-1.

« Depuis 2014, SNE a fait l’objet d’évaluation (avec 8 puits d’exploration forés puis rebouchés). Les ressources récupérables sont évaluées à environ 563 millions de barils avec le démarrage de la production prévu en 2022 », avait indiqué le ministre du Pétrole.

Selon lui, les ressources gazières découvertes au large du Sénégal, classent le pays au 5e rang en Afrique et au 27e rang mondial sur la base de données de la revue statistique de BP.

Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer