A la UneACTUALITÉSJusticeLeuztv

Manchester: la sentence est tombée pour le meurtrier de lala camara

Moustapha Dia, présumé meurtrier de Lala Kamara à Manchester, a été condamné à la prison à perpétuité pour une peine minimale de 24 ans. Selon le Manchester Evening, décrit comme héroïnomane et drogué au crack, il avait déjà volé de l’argent à Lala qui était la copine de son frère Khadim Dia, pour nourrir sa dépendance avant de la tuer.
Le juge Richard Mansell, c.r., lors du procès a tancé le meurtrier. « Lala n’avait que 26 ans lorsque vous avez mis fin à sa vie de manière brutale, en la menaçant et en l’attaquant avec un couteau, puis en l’étranglant par vos mains, vous avez pris la vie d’une femme innocente de 26 ans, et pour quoi ? La douleur que tu as causée aux parents de Lala, à ses deux frères et aux autres personnes qui s’occupaient d’elle, y compris ton propre frère, est incommensurable… »

La veille de sa mort, Khadim Dia s’était envolé pour Milan, en Italie, pour de courtes vacances afin de rendre visite à sa famille. Auparavant, il avait à contrecœur permis à son frère de rester dans l’appartement qu’il partageait avec Lala à Denton, parce que Moustapha était au chômage et en difficulté financière.
Le tribunal de la Couronne de Manchester a appris que les frères avaient une relation  » difficile « . Khadim considérait Moustapha comme un  » menteur  » et un  » voleur « , disant que son frère lui avait déjà volé auparavant. Mais Moustapha s’entendait mieux avec Lala, et elle l’a gentiment aidé à trouver un emploi chez McDonald’s, où elle avait déjà travaillé avant de commencer son « emploi de rêve » à l’hôpital Wythenshawe.
Quelques heures après le départ de Khadim pour l’Italie, Moustapha a volé 20 £ dans le sac à main de Lala, et environ 50 £ dans un pot, argent que le couple économisait pour ses vacances. Le lendemain, il a volé une Playstation dans la maison. Lala en a parlé à Khadim, et il l’a suppliée de ne pas défier son frère. Khadim a dit qu’il réglerait le problème à son retour. Mais c’était la dernière fois qu’il parlait à sa petite amie.
Ce qui s’est passé avant le meurtre de Lala n’est pas clair, mais le juge a dit qu’il était convaincu que Moustapha, désespéré par la drogue, s’était armé d’un couteau et lui avait demandé de lui remettre son téléphone. Un examen post mortem a révélé que Lala avait été étranglée à mort. Elle a montré qu’elle avait essayé de se défendre. Un virement de £50 a été effectué de Lala sur le compte de Moustapha à l’aide d’une application bancaire sur son téléphone vers 22h45, et peu après il a retiré la somme d’un distributeur de billets. Le juge a dit que Moustapha a dû exiger qu’elle lui remette les détails de son compte, car elle n’aurait pas transféré l’argent volontairement. Puis, vers 9 heures du matin, il était de retour chez McDonald’s, effectuant des paiements sans contact pour des aliments totalisant 6,58 £ et 1,29 £.

Selon le juge Mansell le meurtrier a ensuite utilisé sa carte bancaire pour effectuer deux paiements sans contact chez McDonald’s pour acheter de la nourriture. Pendant tout ce temps, Khadim cherchait désespérément à savoir ce qui était arrivé à Lala, car elle n’avait pas répondu à ses messages. Moustapha lui mentait en lui disant qu’elle était partie travailler ou qu’il était ailleurs. Moustapha a nié le meurtre de Lala jusqu’au début du procès, plaidant coupable après que le procureur Paul Reid QC eut prononcé son discours d’ouverture devant le jury.

Mercredi, Moustapha Dia a été condamné à la prison à perpétuité, pour une peine minimale de 24 ans.

Les parents de Lala étaient venus d’Italie pour observer l’affaire. Khadim était également au tribunal. Dans une déclaration lue en son nom par les procureurs, Khadim a déclaré : « Moustapha est un animal et devrait rester longtemps en prison pour ce qu’il a fait. Il n’est plus mon frère. Elle (Lala) était une personne étonnante et gentille qui ne méritait pas de mourir. Je pense à elle tous les jours, et à la façon dont elle est morte. Elle venait juste de commencer son travail de rêve, s’occuper des gens à l’hôpital, quelque chose pour laquelle elle aurait été si douée, et j’étais fière d’elle. »
Aliou Kamara, le père de Lala, dans sa déclaration a dit son incrédulité à l’annonce de la nouvelle. Il a dit que sa mort a eu un impact dévastateur sur leur famille très unie, sa femme ayant dû abandonner son travail.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer